Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘naturelle’

La « Non-Séduction » est un paradoxe quand vous songez qu’il s’agit finalement du moyen de « séduire le plus durablement une personne »…  Ah ! L’Auteur imagine vos yeux ronds ! Quand il s’agit de « séduction », tout le monde souhaite avoir les trucs et astuces afin de pouvoir rencontrer une personne et la séduire avec la gloire absolue.

Bien évidemment, majoritairement, aux premières lignes de la réponse, vous pousserez un grognement de frustration en lisant : « soyez naturelle/naturel ».

Il n’y a cependant pas de meilleur conseil à donner ! Et vous pouvez en croire l’Auteur, expérimentée dans ce processus superbe qui est celui de la « non-séduction » ayant pour effet finalement de séduire. Seul hic pas très négligeable de la « non-séduction » et du « naturel », c’est le côté « maîtrise de la cible » ! Et non seulement « maîtrise de la cible » mais euh… juste « toucher la cible ».

Définition du dictionnaire sicalien :

  • Non-Séduction : processus de libération de votre personnalité dans le seul but d’être vous-même, pleinement. Vous ne devenez ni acariâtre, ni désagréable, ni même complètement à l’ouest ou encore bisounours, juste une personne décidant de s’assumer pour son plus grand bonheur. Ce processus est paradoxal car à force de ne vouloir séduire que vous-même, vous êtes certain(e) de ne séduire un tiers que pour vous-même.

Cas concret 

Si vous rencontrez un photographe, les théories de séduction vous orientent immédiatement vers le principe fondamental du « je te montre que je m’intéresse à ce que tu fais pour que tu saches a minima que je m’intéresse à ce qui te touche, et par extrapolation à toi ».

Et dès lors, vous vous dites « tiens, je peux lui proposer l’expo de Bidule-trop-connu ou le vernissage de l’Autre-dont-le-nom-m’échappe »

Or dans le processus sicalien de « non-séduction », vous ne direz que ce que vous pensez exactement :

  • Je n’ai jamais eu aucun intérêt pour les photos [(mais j’adore votre sourire) et j’oserai jamais le dire]
  • Je n’y connais rien en photo mais je suis curieuse, vous avez des trucs à me recommander ? [(et j’adore votre sourire) et j’oserai jamais le dire]
  • Ouah ! J’adooooooooore faire des photos !!!! [(et ton sourire !) mais je pense tellement fort que je n’ai pas besoin de le dire]

Nous reconnaissons qu’au « je n’ai aucun intérêt », il risque d’être un peu compliqué pour la « cible » de comprendre que vous vous intéressez à elle, surtout si vous n’êtes pas du genre à rajouter le fameux « mais j’adore votre sourire » qui rééquilibrerait pourtant l’échange.

Pour ce qui est de faire comprendre à la cible, si jamais vous deviez finir par en établir une, qu’elle est la cible… Vous pouvez simplement exprimer votre envie de faire plus ample connaissance. Et plus si affinités.

Et si jamais vous avez des doutes, les Maux sont rarement des êtres d’une telle complexité qu’ils passent rarement des heures à vous écouter discuter s’ils n’ont pas –quelque part, tapie sous des milliers d’autres choses- une petite idée derrière la tête… (Le premier Sicalien qui nie a intérêt à avoir une sacrée argumentation ! rires  de mauvaise foi sicalienne assumée !)

 

Le principe

Vous avez envie de simplicité et franchise. Vous n’avez pas de temps à perdre, autre que pour du plaisir. Vous n’avez pas envie de faire perdre du temps à un Maux qui vous prendrait pour quelqu’un d’autre avec d’autres envies. Vous n’avez pas envie qu’un Maux puisse confondre vos opinions avec celles qu’il pourrait espérer. Bref, vous vous acceptez aussi suffisamment pour savoir vous intéresser aux autres sans vous perdre de vue.

Et c’est primordial, pour vous. Aussi pour l’Autre.

Publicités

Read Full Post »

 Oui, on vous dit que vous êtes belle. Oui, les hommes se retournent sur votre passage. Enfin, oui, vous savez que vous êtes belle et un jour vous en avez eu marre de l’entendre chanter à chacun de vos pas. Enfin, oui, ils se retourneraient sur vous, si vous aviez voulu vous montrer sous votre meilleur jour ! Si..si…

Mais non ! Un jour, vous vous êtes regardée dans le miroir pour vous dire bien en face : « J’en ai marre d’être parfaite ! MARRE DE FILER DES COMPLEXES ! ».

  • Ça peut arriver : voire cas traité dans un futur proche du Harcèlement Inconscient au Quotidien (HIQ)

« Marre de donner des complexes aux autres ! Je peux faire autrement : refuser les crèmes de beauté, m’habiller sans dépenser des fortunes pour être à la mode ! Marre de paraître intelligente : maintenant, quand je penserai une connerie, je ne tournerai plus ma langue sept fois dans la bouche ! Et puis, je pense que j’oserais dire quand je ne comprends pas ! »

Marre de se préoccuper constamment de ce que les autres pensent. Marre de faire gaffe à ne pas passer pour une pouilleuse, à ne pas porter tel tee-shirt que vous adorez plus d’une fois par mois de peur qu’on ne vienne vous dire que « vous vous habillez toujours de la même façon. » Marre de se demander si on ne va pas vous prendre pour une conne dès que vous oserez dire que vous adorez Cat’s Eye.

Vous êtes donc devenue une forme de vie extra-super-ordinaire. Vous ne vous maquillez plus, afin de délivrer pleinement au monde votre choix de vie : non au diktat belle, sublime et intelligente ! Vous ne voulez plus correspondre à une « case ». Non pas que vous refusiez l’uniformisation mais son intégrisme pousse les femmes à estomper les particularités qui font leurs charmes.

  • Vous qui vous acharnez à perdre dix kilos, vous êtes-vous déjà demandé si vous seriez jolie sans ce lest ? Des femmes de 1m 65 ayant atteint 55 kg se sont entendu dire qu’elles faisaient peur : elles étaient creusées voire décharnées.
    Tout comme certaines filles qui sont magnifiques minces seront laides après une prise de poids conséquente, certaines ne sont pas le moins mises en valeur par la perte.

Enfin bref, le problème chez vous, c’est que vous êtes une personne née avec certaines valeurs portées aux nues par la société ! Jolie ou mignonne, pas stupide pour deux sous, pratique et logique, d’un physique lambda, polie et respectueuse.

Même en prônant le retour au mode de vie de tout le monde, vous avez certes sacrifié le superficiel comme le maquillage, l’aveu de vos limites intellectuelles, mais les valeurs « de fond » vous restent inhérentes. Et vous ferez dorénavant l’adulation et la rage de deux groupes distincts.

  • Ceux qui ne supporteront jamais de voir une fille épatante restée épatante sans artifice
  • ceux qui vanteront votre esprit d’indépendance et votre originalité pour avoir su imposer votre vision

Bref, vous allez immanquablement vous retrouver avec encore plus d’ennuis. Cessez donc de lutter : le combat est perdu d’avance. Acceptez-vous et envoyez promener tous les jaloux.

Tout le monde n’est pas forcément merveilleux au naturel. Et si vous en avez marre qu’on s’intéresse à vous alors que vous aimeriez bien qu’on vous lâche un  peu la grappe, envoyez-leur cette petite note, le message devrait passer !

Read Full Post »