Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Avis Sicalien à vos questions…’ Category

Chères Sicaliennes, chers Sicaliens,

Non, vous ne rêvez pas. Un internaute est effectivement arrivé sur le Sica’s Blog avec cette recherche. Pour ceux et celles qui l’ignorent, il s’agit donc d’une bouteille de gin.

Et l’Auteur comprend –ô combien !- le désespoir de l’internaute inconnu. Quelle frustration terrible ce doit être ! A savoir néanmoins, l’Auteur n’est jamais parvenue à « ne pas réussir » à ouvrir une bouteille de Bombay. Nous nous trouvons donc face à un témoignage EXCEPTIONNEL pour deux raisons.

La première est que nous ne pouvons pas imaginer le taux d’alcool par litre de sang qu’il faut détenir pour ne pas réussir à ouvrir une bouteille de Bombay. La seconde reprend beaucoup l’idée de la première : nous ne pouvons pas imaginer le taux d’alcool par litre de sang qu’il faut détenir pour rechercher sur la toile une solution pour dévisser un bouchon.

La démonstration parfaite que l’abus d’alcool est nocif pour la santé : vous n’arrivez pas à coordonner vos mouvements –le fait de dévisser d’un bouchon- et vous ne pouvez dès lors plus boire.

  • En quoi est-il nocif de ne pas parvenir à ouvrir sa bouteille de gin ?vous demandez-vous. Tout simplement car, en toute logique, nous nous doutons bien évidemment que ce pauvre internaute songeait aux valeurs thérapeutiques du cocktail gin tonic avec un superbe zeste de citron…

Il devait alors être en pleine prévention de la malaria (la quinine du tonic) et du scorbut (la vitamine C du citron que l’alcool permet de mieux conserver) ! Pour la petite histoire, le gin est un alcool de grains qui se développe au XVIIème siècle sous Guillaume d’Orange –certainement pour enquiquiner Louis XIV et saper les ventes de cognac français – et c’est aux alentours de 1750 que les officiers de la Marine anglaise trouvent le moyen de sauver leurs hommes de la malaria en ajoutant du gin à la quinine pour inciter les malades à se jeter sur le remède… Pour ce qui est du scorbut, on raconte que c’est lord Nelson lui-même qui a pensé à mettre du gin dans le citron pour que les alcoolos de marins britanniques sauvent leurs dents.

Et dire que ce cocktail fait partie de ces micro-détails qui ont permis aux British de prendre l’ascendant sur la marine française au XVIIIème siècle ! Il est donc primordial de pouvoir ouvrir la bouteille…

Vous imaginez alors notre internaute, coincé sur un rafiot en pleins tropiques, tapant laborieusement sur son clavier dans le moteur de recherche « j’arrive pas à ouvrir la bouteille de Bombay », profitant des dernières ondes wifi lui donnant l’espoir de la civilisation et de la survie.

Pour ouvrir une bouteille de Bombay : technique sicalienne dont l’Auteur a la bonté de vous dévoiler les secrets !

  • En fonction de si vous êtes droitier ou gaucher, adaptez la position des mains.
  • Droitiers : prenez bien en main gauche le corps de la bouteille. Vous pouvez la maintenir sur la table ou sur une cuisse si vous êtes confortablement assis… Mais il aussi physiquement possible d’ouvrir une bouteille debout.
  • A présent, vous disposez les doigts de la main droite autour du bouchon.
  • Vos doigts entourent solidement le bouchon et votre main entière entraîne un mouvement de rotation inverse au sens des aiguilles d’une montre.
  • Tadaaa ! 3 cl de gin, 6 à 9 cl de tonic et une bonne rasade de citron !

Autre solution, homo habilis :

  • Vous nécessitez un marteau et un tournevis
  • Attention à ce que le tournevis ne ripe pas… Appliquez le bout pointu sur le dessus du bouchon rétif et donnez un coup sec de marteau sur le manche du tournevis de façon à créer une ouverture dans le bouchon.

Autre solution, violente :

  • Casser le haut de la bouteille au marteau après l’avoir recouvert de chatterton pour éviter des éclats de verre ?

Morale : un Homme à sauver Ou… Notre internaute inconnu est juste un demeuré fêtard d’un soir. L’Auteur préfère sa version apocalypto-romantico-sanitaire.

Jessica Galzin-Spalke

Read Full Post »

Votre futur ex-mari a refusé le divorce par consentement mutuel, votre petit(e) ami(e) vous a largué, vous avez dû larguer votre dernière conquête, vous en avez marre d’être célibataire, vous avez perdu votre job, vos collègues vous pourrissent la vie, etc…

Le moral dans les chaussettes, ce devrait être pour vous. D’ailleurs, chacun en est persuadé, et certains même s’en délectent… Ô Indélicats ! Sauf que, en fait, vous avez la pêche ! Normal puisque…

  • Votre petit bout d’amour apprend à lire… Vous lui souriez et enthousiaste : « c’est chouette ! ça veut dire que, bientôt, c’est toi qui me liras une histoire, le soir ! » Sa réponse en trois mots : « tu rêves maman ! »
  • Vous essayez d’exprimer l’injustice du refus de votre enfant. « Mais en échange, t’auras toujours le droit aux plus beaux des bisous »… Evidemment, si on vous prend par les sentiments…
  • … Et qu’on vous offre le thé aux fruits rouges si vous passez plus de deux minutes dire bonjour au café… Bah… entre 5 et 15 minutes de retard…
  • L’Amour de vos Rêves –ben oui, elle n’est pas lesbienne, donc elle restera un « Rêve »- vous appelle à midi pour vous demander ce que vous avez prévu sur votre pause déjeuner… « Euh…As-tu oublié que tu habites Lille ? Et moi Paris ? » Non, elle ne l’a pas oublié, c’est bien pour cette raison qu’elle a pris ce qu’on appelle « le train ».
  • Il pleut pas mal ces derniers temps… Vous avez sauté dans les flaques en criant de joie et vous êtes revenue trempée à force de vous entraîner aux claquettes avec dix centimètres de talons aiguille… Et le rhume vous a loupée, vous étiez insaisissable ! 
  • Vous avez eu un coup de foudre dans une vitrine. Sublime paire d’escarpins, dix centimètres de talons, noirs, tout cuir. Vous êtes entrée dans la boutique et vous avez paniqué : tout est rangé par pointure… et la paire n’y est pas en 36, 37, 37 ½, 38, 38 ½, 39, 39 ½  … Il n’en restait plus que dans votre taille ! Et avec -20 % !
  • Ce qui fait que vous avez eu un autre coup de foudre… Pour la magnifique paire de bottes noires juste à côté… douze centimètres de talons, noirs. Aussi -20 %… Et trois fois plus chère !
  • Vous avez fait une soirée dégustation de vin avec Mirabelle –et si vous vous demandiez d’où vient son surnom… imaginez donc ce qu’elle vous offre à six heures du matin- et vous avez découvert un chablis délicieux… dont le nom vous avait fait marrer trois semaines auparavant : Le fief des Grenouilles.
  • Vous vous êtes garées en pente avec Mirabelle… Jusque là, rien de bien intéressant… Mais vous avez bien ri quand vous vous êtes levées de vos sièges et que vous vous êtes rendu compte que vous aviez oublié le frein à main…
  • Vous avez aussi bien ri devant le poteau… Pas même bousculé… Non, juste la voiture collée au poteau. Mais rien de cassé, ni de rayé. Vous vous êtes congratulées, la première d’avoir tenté de tous vos talons dix centimètres de retenir le véhicule tandis que la seconde plongeait tête la première pour tirer le frein à main.
  • Un Maux vous a adressé un très joli compliment. Vous l’avez remercié d’un baiser léger, sur le bout de son nez, avec un grand sourire. Et vous savez désormais avec certitude que vous avez la réputation d’être une cruche… car il a ajouté « Sica, au fait, juste pour être sûr : je le pense. Ce n’est pas un compliment pour être agréable… Tu es superbe. » Vous auriez pu répondre « je sais » et sauver votre réputation… mais non, vous avez été naturelle –donc cruche : « oh mais c’est encore plus mignon alors ! »
  • Vous avez bien ri à deux en revenant dans la rue où est garée la voiture et en voyant deux hommes entrer dans une voiture qui ressemble à celle louée par Mirabelle. Vous avez même dit pour le fun « ils sont en train de la voler !». Morte de rire. Et Mirabelle se met à courir. Et vous de réaliser… Et de courir en soutien.
  • MissChoco vous laisse un message inquiet sur le répondeur. Ah oui, tiens, vous ne lui aviez pas répondu parce que vous aviez peur de ne pas être assez joyeuse… C’est malin, maintenant elle se renseigne sur la date de vos obsèques.
  • Vous avez bien ri quand un ami vous a demandé de déposer son ami qui avait trop bu… A Vitry. Votre ami part. Mirabelle vous regarde : « Tu sais où c’est Vitry ? » Vous : « Non. Pas toi ? » A deux, en se tournant vers le siège arrière : « ça te dérange si on fume ? » Son ami a eu des sueurs froides…
  • Il est si doux de rendre service à un ami… Surtout quand il n’en demande jamais ! Vous avez bien ri en vous souvenant de la série AbFab et des moments mythiques où les héroïnes sont au volant…. Oui, son ami a eu sacrément chaud.
  • Vous avez bien ri quand une fille a voulu vous mettre sur le dos de la carrosserie rouge les rayures noires sur sa voiture grise. Elle a essayé. Jusqu’au moment où vous avez intimé à Mirabelle « Appelle les flics ! » Elle devait avoir beaucoup bu… pour fuir aussi vite.
  • Vous ouvrez soudain les yeux. Vous vous réveillez… Sans mal de tête. Sans nausée. Et vous remerciez allègrement le dieu Perrier.
  • Vous repensez à votre ami… qui ne vous demande jamais de service… Fort justement. Et si son ami était en fait un ennemi mortel dont il souhaitait se débarrasser… Tout de suite, vous comprendriez mieux…

BON D’accord… pour une fois, cette liste des petits bonheurs est assez matérialiste… Mais euh… une petite exception shopping impromptue peut se révéler pleine d’amour ! Le cuir, ça respire ! Et si ça respire, c’est qu’il y a de la vie ! Et si c’est vivant, c’est qu’il y a de l’espoir ! Et s’il y a de l’espoir, pourquoi pas de l’amour !?

Liste évidemment à compléter !

Et l’Auteur a un bouquet à s’offrir ! (Enfin, elle va peut-être attendre une semaine… le temps d’éponger le cuir des chaussures !)

 

Read Full Post »

Très intéressante question avec laquelle un Internaute est arrivé sur le Sica’s Blog : convient-il d’ériger son couple sur la Vérité ? Oui et non, tout dépend quel type de personnalité vous êtes.

Si vous êtes normal, non. Non, vous vivrez sans doute un couple heureux… surtout si vous êtes une personne honnête et respectueuse au demeurant. Et si vous êtes une personne mesquine ou une personne qui trahit à tour de bras, peut-être un jour vous recevrez vous un boomerang douloureux en pleine tête mais… ça ne se prévoit pas.

 

Si vous érigez le couple de manière idéalisée, certaines choses sont pleinement rédhibitoires dans votre esprit comme le mensonge ou la trahison. Dès lors, vous direz toujours la vérité, notamment à la personne que vous ne voudriez en aucun cas blesser.

Pourtant, mentir, vous savez faire ! Vous êtes trop fatiguée pour une soirée mais vous savez que si vous avez le malheur de simplement dire la vérité « je suis épuisée, il faut que je dorme », vous en aurez pour : trois heures. Donc autant s’être rendue à la soirée plutôt que de s’être énervée…

Dans ces moments, vous avez pléthore de bonnes excuses !

Top Cinq

  • « La famille de Sica vous annonce le décès prématuré de votre charmante déesse. Nous vous préviendrons lors de sa prochaine résurrection »
  •  « Le monde est attaqué en Patagonie par les infâmes créatures venus des Enfers Zang-Inères, elle ne pourra assurer présence à votre charmante fête, le temps de les affronter »
  • « Pour cause de fête universelle d’adoration sicalienne, Sica, Déesse Parfaite et Première (Et Dernière ! Ouf !) restera une semaine enchaînée à son piédestal »
  • « Devant accomplir des miracles, Sica est trop occupée à sauver des thons rouges pour vous rejoindre finalement ».
  • « Sommet des D8 avec les huit divinités les plus populaires au monde : du 12 au 25, vous pouvez laisser un message sur le répondeur de votre divine Sica »

Ou alors, pour ne pas blesser une personne –autre que celle à qui vous avez donné votre cœur- vous êtes capable AUSSI de mentir. « Non, s’il n’est pas venu, c’est juste qu’il a 40°C de fièvre, cloué au lit » plutôt que de dire « ben oui, il aime pas tes potes de boulot alors il a préféré rester sur GTA ».

 

Cependant, quand il s’agit de votre Amour : non, il est impossible de transiger.

Et pourquoi direz-vous toujours la vérité ? Dans un premier temps, parce que vous êtes absolument persuadée que la vérité finit TOUJOURS par resurgir et que le pire n’est pas de dire la vérité, mais d’avoir menti –même par omission car dans ce cas vous laissez croire un mensonge- ou trahi la confiance d’une personne.

Or bien souvent, dans un  couple, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… A cause de la jalousie, même légère, l’inquiétude qu’on ressent à chaque seconde de perdre la personne qui vous est la plus précieuse, les convenances ou simplement la croyance commune –à laquelle l’Auteur ne croit que pour les autres, sans nier son importance- de la nécessité de cultiver son « jardin secret »…

Et autour de vous, vous constatez que les couples qui se cachent certaines choses survivent bien mieux ! Petites ou grosses trahisons… Tout demeure enterré, bien profondément –et vous-même parfois n’oserez jamais retourner d’une petite pelletée le cadavre… à moins qu’il s’agisse d’une amie et qu’elle vous mette suffisamment de preuves sous le nez : « heure, lieu, arme, témoignages ! Crache le morceau ! Je n’ai plus besoin que de CA pour refaire ma vie ! »

Mais de votre côté, la personne que vous aimez, non, vous n’êtes pas capable de lui mentir juste pour une  raison primordiale –autre que le refus de trahir : vous voulez que cette personne vous voit telle que vous êtes et non pas comme on peut vous imaginer.

Vous ne souhaitez pas être idéalisée, vous voulez JUSTE être aimée pour vous-même. Et vous-même, c’est une Femme, pour certains merveilleuse, pour d’autres abominable… Mais un être humain, simplement, avec son identité propre, ses goûts et ses envies, ses failles et ses forces.

Alors, plutôt que de dire que vous ne revoyez pas vos ex, vous avouez que vous allez prendre un verre avec l’un. Alors, plutôt que de dire que vous avez eu deux amants dans votre vie, vous avouez les 2 358 758 996 rapports entretenus avec environ 2 115 694 715 hommes. Alors, plutôt que de dire que vous êtes innocente, fragile et vierge de tout défaut, vous vous écriez que vous êtes coupable, forte et dépositaire de trop peu de qualités…

Et ces vérités sont autant de sujets de disputes… voire de dégoûts. C’est vrai que si vous n’avouiez rien, votre Amour ne saurait rien ! S’il ne savait rien, il n’y aurait pas de disputes ! S’il n’y avait rien…Vous resteriez adorable et sans reproche ! Curieusement, vous êtes adorable et sans reproche… Mais vous n’êtes qu’un être humain et si le monde peut vous vénérer, vous n’avez qu’une envie pour votre Amour, c’est d’être aimée.

Le pire est que vous ne serez pas forcément récompensée pour la vérité… Vous vous retrouverez accusée de vouloir briser votre couple, d’avoir voulu faire mal ou « mais pourquoi faut-il que tu me dises ça ? » [1]

Non, c’est juste que vous-même, quand vous acceptez une personne, vous l’acceptez réellement, c’est-à-dire non pas pour ce qu’il parait, pour ses qualités mais aussi –voire surtout- pour ses défauts. Des défauts qui vous ont fait penser « oui, je sais, il est égoïste, mais je l’aime suffisamment pour ne pas le lui reprocher… pour le savoir, et l’accepter tel qu’il est ». Et vous aimeriez être acceptée dans la même mesure.

 

Convient-il d’ériger son couple sur la Vérité ? Le principe semble recommandé mais n’y a-t-il vraiment qu’une Vérité… Ou des façons de voir ? Dès lors, soyez francs envers vous-même, et voyez ce qui vous est le plus important.

Jessica Galzin-Spalke

[1] Alors, évidemment, si vous avez trompé votre Amour, ne pleurez pas qu’il vous quitte après l’aveu ! Vous avez trahi… et si la trahison vous est aussi détestable que le mensonge, vous n’auriez normalement jamais dû trahir pour commencer…

Read Full Post »

La question de l’Internaute Inconnu interpelle évidemment. L’Auteur a choisi d’estimer que l’interrogation était issue d’un Maux plutôt que d’une Femme pour la raison toute simple qu’elle a décidé d’entretenir un climat de positivité -un Homme cherche à faire le Bien : donner un orgasme éblouissant. C’est un peu moins gai quand on se dit que c’est une jeune femme perdue qui désespère de voir partager avec son Homme ce qu’elle obtient si aisément de son sextoy…

  • Troisième réponse de l’Auteur :

Un homme est même en mesure de donner des orgasmes bien plus forts que ceux procurés par un sextoy…

Du moment qu’il a suffisamment de respect pour sa/son partenaire –c’est-à-dire même pour un coup d’un soir, des amants ont à cœur de partager sexuellement une réelle expérience épanouissante, suffisamment d’amour pour sa/son partenaire, suffisamment d’amour propre pas mal placé pour ne pas s’intéresser qu’à son plaisir et suffisamment de sensibilité pour être à l’écoute du corps de sa/son partenaire.

A savoir, le sexe étant une activité qui se pratique généralement à deux –nous mettons l’onanisme à part ainsi que les triolismes et plus-, pour un orgasme réussi, il faut aussi être deux à le vouloir. Si le/la partenaire ne fait pas l’effort de communiquer ou de guider… Si l’homme ne fait pas l’effort de ne pas se vexer…

Qu’à deux vous employez un sextoy ou non, le plus important à considérer pour l’Homme n’est pas le moyen pour la Femme d’accéder à l’orgasme… Mais l’orgasme auquel vous souhaitez que la Femme arrive. (Le raisonnement est le même pour la Femme, quand elle désire mener l’Homme à l’orgasme)

En tant qu’Homme, qu’est-ce qui est le plus important pour vous :

  • Que vous fassiez jouir votre partenaire ?

OU

  • Que votre partenaire jouisse ?

La nuance est subtile… et fait une sacrée différence. Posons la question différemment : faut-il réellement que votre partenaire jouisse de votre verge ou de vous tout entier ?

Et c’est assez simple à comprendre : selon les calculs sociétaux :

  • Orgasme = VeVa
    Traduction française : l’orgasme le plus « merveilleux » connu par un Homme et une Femme se trouve par l’action d’une verge (Ve) dans un vagin (Va).

Pourtant, dans la pratique, combien d’hommes préfèrent éjaculer dans la bouche (ou autre) de leur partenaire plutôt que dans son vagin (ou autre) ? Même chose pour les femmes dès lors : pourquoi devraient-elles trouver plus intense un orgasme par coït vaginal ou forcément connaître un orgasme par coït vaginal ?

Pourquoi devrait-il n’y avoir qu’un moyen ?

Dans la réalité, les calculs sont bien plus complexes :

  • Orgasme=[ [(A+Ve)(D + C)- ( B + L)][(B + Ve + caresses)(S Ve)+(Ve Va)(D + C)]/ épuisement] x (émotions + état d’esprit)

OU

  • Orgasme = (VeVa) [(D + C + S)( B + Ve + T)( B + L)]-[ Sextoy² (Caresses x S x A) / épuisement] + [émotions (La + P) (B x B)]

OU

  • Plein d’autres…
  • Traduction française sommaire pour ne pas être vulgaire : A : anus, B : bouche, C : clitoris, D : doigt, L : lèvres féminines, La : langue, P: peau, S : seins, T: testicule

Vous l’aurez compris, en fait :

  • Orgasme = ce que vous voulez qui vous y mène

Cessez de penser que parce que votre partenaire ne jouit pas sous votre coït, c’est que vous vous y prenez mal… Enfin, peut-être pas dans les premiers temps… Vous aurez beau avoir eu des partenaires satisfaites auparavant, les goûts de l’actuelle peuvent être différents, dans le rythme, la profondeur, la régularité… Néanmoins, après des périodes d’efforts et de tentatives diverses et variées, sortez des lieux communs.

Ou cessez de les ignorer car… Il est communément admis que les femmes sont majoritairement clitoridiennes. Aussi faut-il penser souvent « autrement » la sexualité qu’en termes de copulation basique.

Demandez à voir votre partenaire se toucher… Beaucoup sont encore réfractaires à l’idée de partager ces instants, très intimes, alors demandez à votre partenaire de se toucher pendant que vous la/le prenez. Ou demandez-lui de prendre votre main et de vous utiliser comme elle le ferait avec son sextoy, sachant que contrairement à Sextoy, vous pouvez lui exprimer votre désir, votre envie et votre plaisir de la voir jouir et que ça, dans le genre « stimuli » efficaces…

La plus value de l’Homme sur le Sextoy dans l’intensité de l’orgasme réside dans l’émotion qu’il va créer chez la Femme au moment de la porter à la jouissance. Elle doit alors se sentir unique, belle, excitante, respectée, en confiance, aimée dans certains cas, ou dans une réciprocité passionnelle.

Il s’agit pour l’Homme de démontrer à la Femme que son orgasme n’est pas une obligation, qu’elle doit atteindre pour satisfaire son ego, ou pour correspondre à la « normalité »… Son orgasme est un fantasme à lui seul, et c’est la raison pour laquelle l’Homme désire le voir s’épanouir chez sa/son partenaire.

Quoi de plus jouissif pour une Femme qu’un Homme qui veut la voir au plus naturel parce qu’il sait combien il aura plaisir –émotionnellement et sexuellement- de la voir jouir ? Quoi de plus jouissif pour une Femme de savoir qu’elle offre une jouissance à un Homme « simplement » en jouissant ?

  • Deuxième réponse réflexe de l’Auteur :

Encore heureux, Messieurs ! Sinon, les femmes s’enquiquineraient vraiment inutilement pour trouver/rencontrer/conserver leurs mecs ! Oui, car 99,99 % des femmes n’ont pas la chance de tomber sur un milliardaire – l’argent étant une assez bonne raison de s’accrocher à une personne en ces temps d’ère glaciaire économique.

  • Première réponse réflexe de l’Auteur à cette question :

Non, Messieurs, et c’est la raison pour laquelle vous serez tous remplacés par des sextoys. D’autant que l’Auteur a déjà fait démonstration de la supériorité au quotidien de Sextoy.

Jessica Galzin-Spalke

Read Full Post »

Sicaliens, Sicaliennes, du lourd cette semaine dans les recherches qui ont permis à un(e) Internaute Inconnu(e) d’accéder au Sica’s Blog… et surtout du « pas-si-simple »…

« Quand une femme écarquille grand les yeux et vous sourit, qu’est-ce que ça veut dire ? »

Ah ! Elémentaire, mon cher What !?

  • Première réponse spontanée :

C’est bon signe ! Ca a l’air d’être encourageant pour vous !
D’un autre côté, on n’est pas avec vous, au même moment, pour observer sa réaction…

… Alors, oui, ou plutôt non, rien d’élémentaire.

Témoignage de la Looseuse Réussie en chef (l’Auteur)

L’Auteur répond donc dans un premier temps en fonction de son expérience, et elle écarquille grand les yeux et sourit :

  • Quand elle ne reconnait pas quelqu’un (et ça lui arrive très très souvent)…
  1. Qu’elle reconnait finalement et qu’elle apprécie
  2. Qu’elle reconnait finalement et qu’elle sait qu’elle a intérêt à faire genre « oh ! quelle charmante surprise ! »
  3. Qu’elle ne reconnait toujours pas mais qui s’acharne à se montrer ravi et qu’elle comprend qu’il faut au moins faire semblant d’être contente
  • Quand elle est surprise (et ça lui arrive parfois, rarement mais parfois)…
  1. Par un propos ou un geste et qu’elle le trouve amusant
  2. Par un propos ou un geste mais qu’elle sait que la personne n’a pas de mauvaises intentions ou que la personne est triste…
  3. Par un propos, un geste, une personne mais qu’elle ne veut rien dévoiler de ce qu’elle pense
  • Quand elle a peur (et ça lui arrive mais généralement elle se débrouille pour n’avoir aucune réaction)…
  1. Devant un propos, un geste, une personne, pour une autre personne et qu’elle veut cacher à cette personne ce qu’elle a vu pour ne pas lui gâcher la soirée
  2. Devant une menace, un geste, une personne mais que pour rien au monde son damné orgueil ne lui permettrait de laisser transparaître plus d’une demi-seconde qu’elle a été touchée
  3. Même si elle doit en crever, elle sourira plutôt que de satisfaire le désir pervers de quiconque de lire de la peur sur ses traits

Si la question est posée dans un contexte de strict échange romantique, les premières réponses (1) semblent plus adéquates… Ensuite tout dépend du degré d’éducation et de l’épaisseur du vernis civilisé recouvrant la jeune femme.

  • Vous venez d’apparaitre devant ses yeux, première rencontre
  1. Au premier regard, une surprise agréable, et elle sourit
  2. Au premier regard, une vraie surprise, elle s’attendait à tout sauf à vous, elle sourit, mais il y a peut-être du potentiel
  3. Au premier regard, une vraie surprise, elle s’attendait à tout sauf à vous, elle sourit par politesse
  • Vous lui faites un compliment
  1. Elle est surprise mais elle apprécie
  2. Elle est surprise, décontenancée, à se demander si oui ou non vous lui plaisez vraiment, mais polie
  3. Elle est surprise, tout à fait dégoûtée, mais très très polie
  • Vous vous déclarez
  1. Elle est surprise et elle est heureuse
  2. Elle est tout à fait surprise et paniquée, elle sourit par réflexe
  3. Elle est surprise et horrifiée mais ne sait comment exprimer le gros « NON » qui lui traverse l’esprit, par peur de blesser

La plupart des gens n’étant ni des obsessionnels du maintien, de la correction et de la politesse, la plupart des gens n’étant pas des timides invétérés, il y a de grandes chances pour qu’un écarquillement des yeux suivi d’un sourire signifie que vous êtes bien parti pour toucher la jeune femme.

Un Indice pour ce qui est des Looseuses Réussies les plus civilisées, c’est la coloration des joues qui est bien plus révélatrice. Dans un cadre de séduction, plus elle est pâle, c’est que vous l’embarrassez très sérieusement ; plus elle est rouge, c’est que l’émotion la submerge.

Jessica Galzin-Spalke

Read Full Post »

Puisque la fin du monde ne nous a pas épargnés…

L’Auteur vous embrasse tous très fort – sauf un lecteur en particulier à qui l’Auteur a interdit la lecture de ce blog mais qui a certainement le « culot » (grossièreté, connerie, indécence) et la – purée de – prétention de continuer à néanmoins lui pourrir la vie très consciencieusement malgré la volonté persistante et dé-fi-ni-ti-ve de l’Auteur – en espérant vous faire oublier tout ce que vous allez cependant bien être forcés de faire puisque la vie continue.

Joyeux Noël et Joyeuse Saint-Sylvestre !

Votre Divine Sica !

Joyeux Noël blog

 

 

Read Full Post »

Chose promise, chose due !

Ca a été bien compliqué… surtout que l’Auteur espère que les Maux lecteurs auront pensé à Noël depuis…euh… janvier et donc économisé depuis lors.

Votre amour, chers Maux, est évidemment le plus précieux, le plus beau, le plus doux, le plus… des cadeaux du monde. (L’Auteur ne pense quasiment aucunement que c’est vrai.)

Avec les autres non moins évidents :

  • Le diamant 30 carats, si possible avec la proposition adaptée de l’ordre : « un bijou à la hauteur de ta beauté » si elle est allergique à l’engagement, « un bijou à la hauteur de mon amour » si vous êtes juste très riche, « veux-tu m’épouser » si vous savez qu’elle en rêve depuis trois ans, « veux-tu que nous nous installions ensemble » si elle est opposée au mariage…
  • Clef et chaine de Tiffany (et vous évitez l’abominable « c’est la clef de ton coeur »… insupportable : c’est juste un beau bijou)
  • Paire – même juste et surtout les escarpins bout rond cuir noir 10 cm de talons, à moins que vous n’ayez déjà eu la délicate attention de les lui offrir – d’escarpins Louboutin
  • Voyage de trois semaines partagées entre Séoul puis Tokyo, avec une escale pour le week-end à New-York…

Mais qu’ « ouït » l’Auteur ?

Comment ça tous ces présents sont exorbitants ?!!? Chers Maux, chers Sicaliens, vous avez la chance, le bonheur d’avoir à vos côtés la Femme que vous aimez et qui vous aime malgré tous vos défauts ! Une Femme, ça se gâte ! Et ce juste pour le plaisir !

Bon, sinon, pour les rapiats et autres rabat-joie… Ou ceux qui n’ont pas eu à cœur de prendre un crédit sur trente ans pour le cadeau…

  • Sac à main (à coordonner à son duo écharpe-bonnet préféré, ou à sa paire de chaussures préférée, ou à son « mince, j’ai pas de sac de cette couleur »)
  • Une paire de boucles d’oreille (à coordonner à la tenue qu’elle met le plus, vérifier si elle a ou non les oreilles percées, si elle est allergique ou non au toc)
  • Une paire de gants cuir agneau marron ou bleu foncé (on pense rarement à acheter les gants marron ou brun ou bleu mais si elle a un manteau dans ces tons…)
  • Racheter sa paire de chaussures favorite (alibi : « je n’arrivais pas à trouver un cadeau qui te ferait vraiment plaisir et je me suis soudain dit que celles-là, tu les mets tout le temps parce que tu les trouves belles et confortables, comme ça, tes chaussures préférées te dureront plus longtemps »)
  • Un ensemble lingerie (prendre un ensemble dans son armoire pour montrer les tailles à la vendeuse et ne prenez pas seulement ce qui VOUS plait mais ce que vous savez qu’elle portera… du sexy subtil)
  • Un bouquet magnifique de ses fleurs préférées (assorties d’un petit cadeau qui lui ne se fanera pas…)(C’est l’idée cadeau pour les INDELICATS qui ne pensent jamais à offrir de fleurs !)
  • Son CD des musiques les plus débiles qu’elle aime vraiment dont parfois « quand on aura vingt ans, en l’an 2001 » (l’Auteur rougit mais c’est un bon exemple, elle ne sait la raison mais cette chanson la met toujours de bonne humeur)
  • Un sextoy juste pour elle (alibi : « je pense à ton plaisir… parce que te voir prendre du plaisir est ce qui me rend le plus heureux »)(Bon, d’accord, en vrai : Vous allez pouvoir l’observer, si vous n’avez jamais pensé à le faire… et prendre des leçons. Non, vous n’avez pas de progrès à faire… mais imaginez combien vos plaisirs en seront décuplés)
  • L’écharpe du même rouge que celui de son chapeau (ben voui, elle l’a oubliée dans un taxi)
  • Une fois l’écharpe rachetée, pensez aussi à lui prendre un chapeau/béret du même rouge que cette écharpe, le fameux chapeau ayant été perdu dans un bar vers 2h32 du matin… (Mais elle a toujours le sac à main rouge qui y était assorti !)
  • Sans hésitation (ou quasi si vous savez qu’elle n’aime pas), faite-lui découvrir le CD de BOY, Mutual Friends, groupe qui perce
  • Les comédies romantiques d’avant, La Fille de la Ve avenue, Mademoiselle et son bébé, The best of everything de Negulesco, Rendez-vous…
  • DVD de Pride and Prejudice, BBC, version collector (ça marche aussi pour les saisons de  Downton Abbey et surtout le special Christmas de 2011)
  • Lui offrir un changement radical de vie : vous vous prenez en main, vous descendez les poubelles, vous proposez de faire quelques repas chaque semaine, de faire la vaisselle de vous-même, d’apprendre à faire une lessive etc MAIS LE FAIRE VRAIMENT, car si en plus il n’y a pas de cadeau et que vous ne changez pas ! Elle sera dégoûtée !
  • Ensuite, usuels livres/montre/col roulé/mug du Bon Marché/camembert au lait cru…/foie gras d’oie du super traiteur rue Montorgueil (oui, bon, sur au moins deux cadeaux, vous n’aviez qu’à être sur Paris !)/chocolats/carte « je t’aime » et une nuit torride/lui offrir un « premier rendez-vous bis » à son restaurant préféré
  • Une carte seule fonctionne dans un cas précis avec ce texte précis : « Une carte pour cadeau, avec tout mon amour, car j’ai décidé de me reprendre en main : promis je ne ferai plus jamais de dépenses inconséquentes, promis jamais plus les huissiers ne viendront chez nous, promis je suis aux Dépensiers Anonymes, promis le surendettement on va en sortir. Et la preuve, je n’ai pas commencé demain. »

Les idées de Laurène, du Shannon, non cautionnées par l’Auteur, mais ça ne sert à rien de demander si ce n’est pas pour les prendre en considération :

  • Un voyage à deux (Oui, le voyage Séoul-New-York-Tokyo… plutôt entre amies…)
  • Une jolie carte avec un beau poème (Aaaaaarrgh)
  • Tout son amour (Laurène est la fille la plus adorable du monde, pas de doute)(Mais elle rêve néanmoins de sa paire Louboutin – quand l’Auteur vous écrit que c’est in-con-tour-na-ble)

Il y a enfin la liste des cadeaux « mais même pas en rêve » (dans les vôtres) ou dans ses pires cauchemars

  • L’électroménager
  • La batterie de casseroles

A quelques exceptions notables : du genre elle est cuisinière, pâtissier etc et non seulement elle en a besoin mais c’est toute sa vie. Et vous venez de vous installer, elle est à fond dans cet événement et vous n’avez pas un budget terrible… Mais pensez au moins à un petit cadeau de rien ou à un bouquet de fleurs « juste pour elle ».

Et surtout, surtout, surtout, chers Sicaliens ! Pensez toujours à assortir votre cadeau quel qu’il soit de cette petite phrase : « j’ai pensé que ça te plairait parce que tu m’avais dit une fois en passant que tu avais besoin/envie/etc… »

Pourquoi ? Parce que même si vous avez tapé à côté, votre Femme pensera deux choses qui lui font réellement encore plus plaisir qu’un diamant ou un voyage –ne vous y trompez pas, rien, pas même votre amour, ne surpassera la paire Louboutin :

  • Il m’a écoutée (alors que je ne me souviens même plus en avoir parlé !)
  • Il a pris en considération MES attentes, MES besoins

Avertissement cependant : veillez à ne pas vous louper à tous les coups.

Jessica Galzin-Spackle

Read Full Post »

Older Posts »