Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2014

Chères Sicaliennes, chers Sicaliens,

Non, vous ne rêvez pas. Un internaute est effectivement arrivé sur le Sica’s Blog avec cette recherche. Pour ceux et celles qui l’ignorent, il s’agit donc d’une bouteille de gin.

Et l’Auteur comprend –ô combien !- le désespoir de l’internaute inconnu. Quelle frustration terrible ce doit être ! A savoir néanmoins, l’Auteur n’est jamais parvenue à « ne pas réussir » à ouvrir une bouteille de Bombay. Nous nous trouvons donc face à un témoignage EXCEPTIONNEL pour deux raisons.

La première est que nous ne pouvons pas imaginer le taux d’alcool par litre de sang qu’il faut détenir pour ne pas réussir à ouvrir une bouteille de Bombay. La seconde reprend beaucoup l’idée de la première : nous ne pouvons pas imaginer le taux d’alcool par litre de sang qu’il faut détenir pour rechercher sur la toile une solution pour dévisser un bouchon.

La démonstration parfaite que l’abus d’alcool est nocif pour la santé : vous n’arrivez pas à coordonner vos mouvements –le fait de dévisser d’un bouchon- et vous ne pouvez dès lors plus boire.

  • En quoi est-il nocif de ne pas parvenir à ouvrir sa bouteille de gin ?vous demandez-vous. Tout simplement car, en toute logique, nous nous doutons bien évidemment que ce pauvre internaute songeait aux valeurs thérapeutiques du cocktail gin tonic avec un superbe zeste de citron…

Il devait alors être en pleine prévention de la malaria (la quinine du tonic) et du scorbut (la vitamine C du citron que l’alcool permet de mieux conserver) ! Pour la petite histoire, le gin est un alcool de grains qui se développe au XVIIème siècle sous Guillaume d’Orange –certainement pour enquiquiner Louis XIV et saper les ventes de cognac français – et c’est aux alentours de 1750 que les officiers de la Marine anglaise trouvent le moyen de sauver leurs hommes de la malaria en ajoutant du gin à la quinine pour inciter les malades à se jeter sur le remède… Pour ce qui est du scorbut, on raconte que c’est lord Nelson lui-même qui a pensé à mettre du gin dans le citron pour que les alcoolos de marins britanniques sauvent leurs dents.

Et dire que ce cocktail fait partie de ces micro-détails qui ont permis aux British de prendre l’ascendant sur la marine française au XVIIIème siècle ! Il est donc primordial de pouvoir ouvrir la bouteille…

Vous imaginez alors notre internaute, coincé sur un rafiot en pleins tropiques, tapant laborieusement sur son clavier dans le moteur de recherche « j’arrive pas à ouvrir la bouteille de Bombay », profitant des dernières ondes wifi lui donnant l’espoir de la civilisation et de la survie.

Pour ouvrir une bouteille de Bombay : technique sicalienne dont l’Auteur a la bonté de vous dévoiler les secrets !

  • En fonction de si vous êtes droitier ou gaucher, adaptez la position des mains.
  • Droitiers : prenez bien en main gauche le corps de la bouteille. Vous pouvez la maintenir sur la table ou sur une cuisse si vous êtes confortablement assis… Mais il aussi physiquement possible d’ouvrir une bouteille debout.
  • A présent, vous disposez les doigts de la main droite autour du bouchon.
  • Vos doigts entourent solidement le bouchon et votre main entière entraîne un mouvement de rotation inverse au sens des aiguilles d’une montre.
  • Tadaaa ! 3 cl de gin, 6 à 9 cl de tonic et une bonne rasade de citron !

Autre solution, homo habilis :

  • Vous nécessitez un marteau et un tournevis
  • Attention à ce que le tournevis ne ripe pas… Appliquez le bout pointu sur le dessus du bouchon rétif et donnez un coup sec de marteau sur le manche du tournevis de façon à créer une ouverture dans le bouchon.

Autre solution, violente :

  • Casser le haut de la bouteille au marteau après l’avoir recouvert de chatterton pour éviter des éclats de verre ?

Morale : un Homme à sauver Ou… Notre internaute inconnu est juste un demeuré fêtard d’un soir. L’Auteur préfère sa version apocalypto-romantico-sanitaire.

Jessica Galzin-Spalke

Publicités

Read Full Post »

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog. Votre Sicalienne Auteur adresse ses meilleurs voeux à l’Heureuse Imparfaite, titrée Première Commentatrice Officielle du Sica’s Blog -et ce n’est pas rien !

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 4  900 fois en 2013. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 4 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Read Full Post »