Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2013

La question de l’Internaute Inconnu interpelle évidemment. L’Auteur a choisi d’estimer que l’interrogation était issue d’un Maux plutôt que d’une Femme pour la raison toute simple qu’elle a décidé d’entretenir un climat de positivité -un Homme cherche à faire le Bien : donner un orgasme éblouissant. C’est un peu moins gai quand on se dit que c’est une jeune femme perdue qui désespère de voir partager avec son Homme ce qu’elle obtient si aisément de son sextoy…

  • Troisième réponse de l’Auteur :

Un homme est même en mesure de donner des orgasmes bien plus forts que ceux procurés par un sextoy…

Du moment qu’il a suffisamment de respect pour sa/son partenaire –c’est-à-dire même pour un coup d’un soir, des amants ont à cœur de partager sexuellement une réelle expérience épanouissante, suffisamment d’amour pour sa/son partenaire, suffisamment d’amour propre pas mal placé pour ne pas s’intéresser qu’à son plaisir et suffisamment de sensibilité pour être à l’écoute du corps de sa/son partenaire.

A savoir, le sexe étant une activité qui se pratique généralement à deux –nous mettons l’onanisme à part ainsi que les triolismes et plus-, pour un orgasme réussi, il faut aussi être deux à le vouloir. Si le/la partenaire ne fait pas l’effort de communiquer ou de guider… Si l’homme ne fait pas l’effort de ne pas se vexer…

Qu’à deux vous employez un sextoy ou non, le plus important à considérer pour l’Homme n’est pas le moyen pour la Femme d’accéder à l’orgasme… Mais l’orgasme auquel vous souhaitez que la Femme arrive. (Le raisonnement est le même pour la Femme, quand elle désire mener l’Homme à l’orgasme)

En tant qu’Homme, qu’est-ce qui est le plus important pour vous :

  • Que vous fassiez jouir votre partenaire ?

OU

  • Que votre partenaire jouisse ?

La nuance est subtile… et fait une sacrée différence. Posons la question différemment : faut-il réellement que votre partenaire jouisse de votre verge ou de vous tout entier ?

Et c’est assez simple à comprendre : selon les calculs sociétaux :

  • Orgasme = VeVa
    Traduction française : l’orgasme le plus « merveilleux » connu par un Homme et une Femme se trouve par l’action d’une verge (Ve) dans un vagin (Va).

Pourtant, dans la pratique, combien d’hommes préfèrent éjaculer dans la bouche (ou autre) de leur partenaire plutôt que dans son vagin (ou autre) ? Même chose pour les femmes dès lors : pourquoi devraient-elles trouver plus intense un orgasme par coït vaginal ou forcément connaître un orgasme par coït vaginal ?

Pourquoi devrait-il n’y avoir qu’un moyen ?

Dans la réalité, les calculs sont bien plus complexes :

  • Orgasme=[ [(A+Ve)(D + C)- ( B + L)][(B + Ve + caresses)(S Ve)+(Ve Va)(D + C)]/ épuisement] x (émotions + état d’esprit)

OU

  • Orgasme = (VeVa) [(D + C + S)( B + Ve + T)( B + L)]-[ Sextoy² (Caresses x S x A) / épuisement] + [émotions (La + P) (B x B)]

OU

  • Plein d’autres…
  • Traduction française sommaire pour ne pas être vulgaire : A : anus, B : bouche, C : clitoris, D : doigt, L : lèvres féminines, La : langue, P: peau, S : seins, T: testicule

Vous l’aurez compris, en fait :

  • Orgasme = ce que vous voulez qui vous y mène

Cessez de penser que parce que votre partenaire ne jouit pas sous votre coït, c’est que vous vous y prenez mal… Enfin, peut-être pas dans les premiers temps… Vous aurez beau avoir eu des partenaires satisfaites auparavant, les goûts de l’actuelle peuvent être différents, dans le rythme, la profondeur, la régularité… Néanmoins, après des périodes d’efforts et de tentatives diverses et variées, sortez des lieux communs.

Ou cessez de les ignorer car… Il est communément admis que les femmes sont majoritairement clitoridiennes. Aussi faut-il penser souvent « autrement » la sexualité qu’en termes de copulation basique.

Demandez à voir votre partenaire se toucher… Beaucoup sont encore réfractaires à l’idée de partager ces instants, très intimes, alors demandez à votre partenaire de se toucher pendant que vous la/le prenez. Ou demandez-lui de prendre votre main et de vous utiliser comme elle le ferait avec son sextoy, sachant que contrairement à Sextoy, vous pouvez lui exprimer votre désir, votre envie et votre plaisir de la voir jouir et que ça, dans le genre « stimuli » efficaces…

La plus value de l’Homme sur le Sextoy dans l’intensité de l’orgasme réside dans l’émotion qu’il va créer chez la Femme au moment de la porter à la jouissance. Elle doit alors se sentir unique, belle, excitante, respectée, en confiance, aimée dans certains cas, ou dans une réciprocité passionnelle.

Il s’agit pour l’Homme de démontrer à la Femme que son orgasme n’est pas une obligation, qu’elle doit atteindre pour satisfaire son ego, ou pour correspondre à la « normalité »… Son orgasme est un fantasme à lui seul, et c’est la raison pour laquelle l’Homme désire le voir s’épanouir chez sa/son partenaire.

Quoi de plus jouissif pour une Femme qu’un Homme qui veut la voir au plus naturel parce qu’il sait combien il aura plaisir –émotionnellement et sexuellement- de la voir jouir ? Quoi de plus jouissif pour une Femme de savoir qu’elle offre une jouissance à un Homme « simplement » en jouissant ?

  • Deuxième réponse réflexe de l’Auteur :

Encore heureux, Messieurs ! Sinon, les femmes s’enquiquineraient vraiment inutilement pour trouver/rencontrer/conserver leurs mecs ! Oui, car 99,99 % des femmes n’ont pas la chance de tomber sur un milliardaire – l’argent étant une assez bonne raison de s’accrocher à une personne en ces temps d’ère glaciaire économique.

  • Première réponse réflexe de l’Auteur à cette question :

Non, Messieurs, et c’est la raison pour laquelle vous serez tous remplacés par des sextoys. D’autant que l’Auteur a déjà fait démonstration de la supériorité au quotidien de Sextoy.

Jessica Galzin-Spalke

Publicités

Read Full Post »

Parfois, vous avez du mal à vous motiver pour sortir… Vous êtes fatigué, vous avez mal au dos/aux pieds/aux yeux, et puis voici très longtemps que vous n’avez pas regardé la trilogie du samedi soir sur… NON ! La trilogie n’existe plus ?!  Mince alors, vous avez presque cinq ans de samedis télévisés à rattraper !

Bref, tout est bon, ce soir-là, pour vous éviter l’énième soirée « obligation ». C’est LA soirée où vous êtes chaudement invité, parce que votre présence fera le plus grand plaisir à l’hôte… Mais que vous échangeriez froidement avec un plateau télé parce que vous savez combien vous allez vous ennuyer.

Simplement parce que… Vous ne connaissez intimement personne d’autre. Et surtout parce que tous ceux que vous avez pu rencontrer jusque là dans ces soirées-là sont, au choix :

  • ennuyeux à mourir
  • des onanistes intellectuels
  • des onanistes tout court
  • imbus de leur personne

Ou encore, des gens très bien -après tout, ça arrive- mais avec lesquels vous n’avez définitivement aucun atome crochu. Pas le moindre. Vous aurez donc des recherches à effectuer avant d’aller à cette soirée afin de tenir plus de deux minutes de conversation avec une personne ou de détourner toute conversation tendant à pencher sur le terrain très glissant des sujets politiques quand les divers participants sont non seulement certains de leur intelligence mais de leur Mission Terrestre de remettre dans le droit chemin tous ceux qui pensent différemment.

Ainsi, avant cette soirée :

  • vous regarderez la météo et vous renseignerez sur météo France des prévisions pour les douze jours à venir
  • vous en profiterez pour faire une comparaison sur les trois dernières années des moyennes hivernales et estivales
  • vous irez sur allociné regarder les dernières bandes-annonces, blockbuster et auteurs
  • vous lirez aussi les critiques qui en ont été faites

Vous aurez de la matière pour les deux sujets les plus en vogues entre inconnus qui s’ennuient : le temps et les dernières sorties cinéma.

Contraignant…

Pourquoi aller à ces soirées ?

Pour ne pas vexer l’organisateur qui vous apprécie réellement. Et pour la contre-soirée que vous allez pouvoir organiser. Et satisfaire votre besoin de médire voire maudire. C’est humain, entre amis, il y a toujours un moment où vous le ferez, de casser du sucre sur le dos d’une connaissance commune. Alors autant le faire sur des connaissances qui vous sont complètement indifférentes.

Si vous avez de la chance, une bonne amie est elle aussi invitée à la soirée… Sinon, invitez en une à vous accompagner ! Dès lors, la soirée devient très intéressante : vous avez deux heures pour critiquer tout ce qui se passe sous vos yeux !

  • Une invitée est arrivée avec un sac de voyage, elle a changé trois fois de tenue dans la soirée… Je l’ai vue en robe à l’arrivée, puis en pantalon, puis en jupe… Et elle a changé de jupe pour repartir.
  • Il a poursuivi celle qui était mariée jusque dans les toilettes
  • Ils ont dit que Pénélope Bagieu et Margaux Motin n’avaient aucun talent, c’est de la merde… Qu’ils étaient anéantis devant la Vox Populi et son mauvais goût. Alors que le monde est plein d’artistes méconnus… et talentueux. Comme eux.
  • Il m’a parlé de son salaire mensuel pendant trois quarts d’heure : il se demande comment on peut être assez nul pour gagner moins de 5000 euros nets. Tu aurais vu sa tête quand j’ai dit que je gagnais au moins trois fois moins. Je suis passée de « oh elle est charmante ! » à « encore un cas soc’ »
  • J’étais intéressante jusqu’au moment où j’ai dit que je préférais regarder encore une bonne comédie romantique à un de ces films déprimants sur la désindustrialisation
  • Je suis une connasse égoïste : j’ai regardé deux films en streaming en six mois
  • J’ai répondu qu’en effet j’aimais les belles chaussures, il m’a demandé si je ne me sentais pas « trop conne de perdre ma vie en futilités »
  • Nooon ? Et tu as vu quand l’hôtesse s’est mise en soutien-gorge pour faire la danse du ventre alors qu’ils étaient en plein débat sur la révolution verte ?
  • Tu sais que les deux sœurs se sont disputées dans la cuisine… Elles ont repéré le même mec.
  • Je suis une irresponsable, d’après ce mec, je vote blanc… Il est anéanti de savoir que des filles intelligentes peuvent être néanmoins suffisamment stupides au point d’être incapables de faire un simple choix.
  • Ils se sont mis nus pour illustrer la fin de la troisième mi-temps dimanche dernier

Et le lendemain soir, vous pouvez vous refaire une soirée à deux pour vous rappeler les moments les plus croustillants, potiner à volonté, médire sur cette société qui perd toute valeur, dont sa décence… Et boire à votre santé mentale et au bonheur d’avoir de vrais amis !

Jessica Galzin-Spalke

Read Full Post »