Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2013

06h50 : l’Auteur ouvre les yeux. Il faut qu’elle trouve le téléphone portable perdu dans les plis du drap… La sonnerie du réveil la met toujours de mauvaise humeur.

07h00 : l’Auteur profite du « réveil matinal » de bientôt six ans qui lui réclame à coups de bisous baveux et de petites mains froides sur le cou son petit-déjeuner.

07h30 : l’Auteur maudit Mary Poppins. Si elle n’avait jamais vu ce film, elle ne rêverait pas d’avoir le pouvoir, du petit doigt, de faire sortir le litre de lait et de jus du frigo sans bouger de son lit.

08h05 : l’Auteur est en retard pour l’école. Bouillotte-Réveil matinal est presque prêt et lui assure qu’elle est « la plus belle maman du monde ». Mais on n’échappe jamais au brossage de dents.

08h40 : l’Auteur est en retard pour le boulot. Bah…

08h41 : l’Auteur apprend que Journaliste de l’Extrême est aussi en retard pour le boulot.
08h41 : l’Auteur apprend que Miss Choco et Mouton Exilé sont elles dans les temps.

09h15 : l’Auteur maudit la stagiaire qui l’attend devant la porte du bureau et qui vient de lui envoyer le sms suivant : « je suis déjà arrivée mais personne ne répond ». Normal, l’Auteur seule dispose des clefs. Et est coincée à Odéon.

09h17 : l’Auteur est heureuse, elle passe sur le Pont Neuf. C’est beau Paris !

09h37 : l’Auteur est enfin devant son premier thé.

10h00 : l’Auteur se souvient qu’elle a un blog. De quoi égayer sa journée !

10h03 : l’Auteur se souvient qu’elle est définitivement au boulot. Son patron vient de lui annoncer qu’ils ont une réunion importante : « Ah ! J’ai oublié de t’envoyer le dossier, c’est ça ? »

11h00 : l’Auteur écoute le message laissé sur sa messagerie vocale : une connaissance d’Amie Anonyme voudrait son numéro de téléphone. L’Auteur se demande ce qui n’a pas été compris dans son « Sica, amie d’Amie Anomyme, asociable ».

11h22 : l’Auteur vient pour la 150 000 ème fois en trois ans de renverser son thé sur son bureau, son clavier, sa souris et le devant de sa chemise -heureusement noire.

Et pour la 149 999 ème fois de penser à ne pas prononcer à voix haute le « M- – – – ! Je suis toute mouillée à présent ! » qui suit invariablement, devenu un réflexe.

11h56 : l’Auteur répond au téléphone. Elle aime les conversations constructives. 2 minutes pour établir que « ah ! je ne sais pas si on prend un verre chez moi ou dehors… Je te rappelle. » Un gros doute quant au rappel.

12h01 : l’Auteur s’est senti oppressée devant un article d’Ouest France « Les ventes de cigarettes ont chuté de 4,9% en 2012 ». Elle a allumé un clope et a médité profondément sur la sensation de se sentir un dodo au XVIIe siècle… Elle appartient désormais à une espèce en voie de disparition, elle s’en passerait bien.

13h10 : l’Auteur tombe sur l’article qui lui ouvre les yeux : pourquoi ne trouve-t-elle pas d’autre boulot ? : « Un Français sur deux gonfle son CV » sur Capital.fr. Oui, mais elle, si elle ment, ça se voit tout de suite… si elle inscrit « rédactrice en chef de Marianne/Les Echos/NRJ12/France Bleu » au lieu de « rédactrice en chef du petit site internet d’information inconnu au bataillon », c’est cramé.

13h50 : grosse déprime. L’Auteur vient de recevoir sa paie.

13h51 : l’Auteur rit bien fort. ‘Faut bien ça.

13h58 : l’Auteur fait tomber son briquet dans sa toute nouvelle tasse de thé.

14h07 : l’Auteur bénit le Shannon, à Montparnasse, qui lui avait fourni une pochette d’allumettes le week-end dernier.

14h15 : la réunion commence en retard. Ce sont des habitués, ils savent que l’Auteur est nulle pour le café –et que ce n’est pas son job non plus, ils l’accompagnent pour vérifier qu’elle ne se goure pas de dosette.

16h16 : l’Auteur reçoit un sms d’Amie Anonyme : sa connaissance voudrait faire des photographies d’elle, car elle a une belle peau blanche. Demande non rémunérée et restée vague. Echange sms-ique qui s’achève par « Les mecs ne se rendent pas compte qu’ils peuvent être choquants ? S’ils ne précisent pas, la proposition parait « perverse »… Alors qu’un « ça fait tant de temps que je cherche un modèle pour tel genre de photographie, j’illustre avec un photographe célèbre, et si jamais ta copine est une narcissique… j’aimerais bien travailler avec elle ! » » et un « Inconscience et taré ! C’est louche qu’il n’en ait pas parlé directement. C’est juste une excuse pour lui permettre de se rincer l’œil et de te voir, à défaut de te toucher ! Bises ! »

16h53 : l’Auteur raconte tout à Blonde et Sublime qui l’appelait pour lui raconter la soirée de la veille.

16h57 : l’Auteur continue de travailler, faire le tri des 150 courriels reçus dans la journée entre autre, tandis que Blonde et Sublime lui raconte la « nuit ».

17h20 : l’Auteur raccroche, elle a tout trié, a achevé toute la correspondance du jour et bien ri.

17h30 : l’Auteur se rend compte qu’elle a oublié de balancer le boulot de la journée sur les réseaux sociaux.

17h40 : l’Auteur est en retard.

17h55 : l’Auteur voit le bus à l’arrêt Pont Neuf refuser de la prendre parce que le feu passe au vert. L’Auteur décide donc de tenter de courir jusqu’au prochain arrêt. Le bus la dépasse alors qu’elle n’est qu’à la moitié du pont. L’Auteur est dans son délire, elle tente de courir jusqu’à Odéon, l’arrêt suivant. Là, essoufflée au point qu’une passante lui demande s’il faut appeler les secours, l’Auteur attend deux minutes le bus suivant.

18h10 : l’Auteur a tout raconté par sms.

18h12 : commencent à fuser les « mais t’es tarée, lol ! »

18h30 : l’Auteur arrive juste à l’heure pour récupérer le plus beau Trésor du monde –rien que ça.

18h35 : l’Auteur court toujours avec ses 10 cm de talons aiguille après un bus et 20 kilogrammes de chair fraiche et tendre dans les bras en supplément.

19h00 : l’Auteur risque de nouveau sa peau en préparant une salade de tomates : ne pas se couper un doigt, ne pas se mettre d’oignon dans les yeux alors qu’elle a super mal au dos… curieusement.

20h00 : l’Auteur est attaquée par les Pirates, torturée par les lions et a jeté quarante sorts dans une bataille entre Sorciers de Haut Rang.

21h00 : l’Auteur peut enfin se pencher sereinement sur son blog. Ou sur ses romans, ou sur ses illustrations, ou sur ses peintures, ou sur ses nouvelles, ou sur les potins du jour de tout le monde… ou, parfois, de temps en temps, exceptionnellement, sur le fait qu’une bonne cure de sommeil lui ferait du bien.

Et vous ? Vous survivez au quotidien ?

Publicités

Read Full Post »