Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2013

Si un jour une Femme se réveille entre vos bras, par une matinée baignée de soleil, et que vous entendez un « hmmm… pourquoi tu n’es pas cordonnier », ne vous inquiétez pas, chers Maux !

Revenons à nos Sicaliennes adorées : vous étiez dans un rêve magnifique, l’HCC (Homme Craquant etCroquable) était un cordonnier de génie dans une échoppe superbe de marbre et de verre, avec vue sur le Pont-Neuf, dans un immeuble pierre de taille… Et il prenait soin avec une tendresse émouvante de votre dernière paire de talons, bousillée après une course-poursuite avec un bus…

Et, las, vous vous êtes réveillée.

« Désolé de ne pas être cordonnier.
-Peuh. Briseur de rêves.
Ca s’appelle pas « briser un rêve » mais « se réveiller ». »

Bref, là, les Sicaliens ou les Maux qui se sont perdus se demandent toujours : Mais pourquoi un cordonnier est-il un fantasme ?
Tout simplement, puisque l’Auteur doit tout expliquer, parce que ce dont une Femme rêve, c’est d’un Cordonnier, pas d’un Homme Portefeuilles.

Définition du dictionnaire sicalien

  • Le Fantasme du Cordonnier : un Homme qu’une Femme aime et qui tient bon face au quotidien.
  • Homme Portefeuilles (ou Portefeuilles ou HP) : un Homme prêt à tout payer ou un Homme qui peut tout payer ou un Homme qui se contente de payer pour acheter l’affection d’une Femme mais ne fait aucun autre geste.

Les Femmes veulent travailler, gagner leur argent et acheter leurs chaussures elles-mêmes, avec tout l’amour dont elles sont capables pour ces délicieuses petites merveilles. Des petites merveilles qui les accompagnent au quotidien, qui les soutiennent et leur font se sentir belles, leur permettent jour après jour d’éclairer le chemin qu’elles parcourent.

Pensée sicalienne inoxidable

  • « Pour tracer un beau chemin, commencez par de belles chaussures »

Par conséquent, ce que les Femmes désirent, une fois chaussures parfaites à leurs pieds, c’est un Homme prêt à les aider à entretenir et à conserver ces chaussures, et le chemin. Que ce soit au moment terrible où le talon droit de 12 centimètres a cassé ou au quotidien.

D’où l’intervention du Cordonnier.

L’esbroufe ? Les promesses ? Les fausses promesses telles que « je ne fais jamais de promesses, j’agis » ? Les Supers-Hommes ?

Définition du dictionnaire sicalien

  • Super Homme (pas d’abréviation, SH étant réservé à Sous-Homme): un Homme qui parle beaucoup, surtout pour confier à la Femme Potentielle qu’il a des valeurs, qu’il est fort et qu’il sera là. Et n’est jamais là.

Pas de quoi cirer une pompe.

Par contre, le Cordonnier, il n’est jamais loin. Il est presque toujours ouvert -ou il affiche ses horaires et ses périodes de vacances – et vous accueille d’ailleurs toujours les bras ouverts. Et il est toujours partant pour sauver votre paire de chaussures. « Monsieur, pouvez-vous les sauver ! » criez-vous, débarquant bouleversée, votre escarpin dans une main, le talon dans l’autre, et il vous répond « oui » sans exploser de rire.

Ou pour vous accompagner dans cette cruelle perte. Il vous regarde avec compréhension en annonçant l’heure du décès de votre paire sublimissime et vous murmure avec compassion « elles étaient vraiment belles. Je suis désolé de ne pas avoir su vous aider, je vois bien que vous y teniez. »

L’Homme Idéal est un Cordonnier, une personne qui sait répondre présent, capable de soutien et de vous aider à protéger ce qui vous est cher, votre petit coeur par exemple, ce que vous avez construit, et dans le cas où tous vos efforts s’évaporeraient, de vous accompagner le temps de réaliser.

Ou alors… c’est surtout un Homme « à sélectionner au CV » : « JF subtile rech Cordonnier, grd, brun, beau, intel., drôle, cultivé, curieux, sportif, présent, courageux, volontaire, tendre, calinou, chatouilleux, prêt à la tenir dans ses bras quand elle pleure et à prendre soin de ses cinquante merveilles, milliardaire accepté. »

Jessica Galzin-Spackle

 


Read Full Post »

Une fois n’est pas coutume, l’Auteur va se ranger a l’avis du commun : perpétuons l’espèce humaine.

Pour la sauvegarde de notre espèce, chers Maux qui venez d’être largués ou qui avez été largués et qui continuez de vous accrocher à la pauvre victime, il serait temps que vous vous aperceviez que vous passez à côté de votre devoir initial, primaire et primordial : vous reproduire, et ce donc avec une Femme, qui voudrait donc, et étant donné que votre ex ne veut strictement plus jamais de vous… Vous perdez donc un temps précieux à poursuivre une personne juste par orgueil alors que vous pourriez être en train de sauver le monde de l’extinction !

(La répétition de « donc » est voulue. L’Auteur a été horriblement démangée par des « par conséquent », « en conséquence », « alors »… mais non ! « Donc »!)

Ou tout au moins le système des retraites en France. Bref vous manquez en plus à vos devoirs patriotiques!

  • Avertissement : Sachant qu’évidemment la réciproque « il y a d’autres hommes dans le monde » est tout aussi exacte. Mais l’Auteur choisit en fonction de l’exemple qui lui inspire le sujet donc pas de bol, chers Maux. Et puis pour une fois que ce n’est pas aux Femmes qu’on rappelle qu’elles sont des fours sur pattes…
  • Avertissement bis : Rappelons à toutes fins utiles que l’Auteur est contre de base toute manipulation du désir ou de l’absence de désir de maternité ou paternité… Mais dans les cas extrêmes, revenons aux arguments basiques que les primates comprennent. Bref l’argument est ici de mauvaise foi mais peut fonctionner chez certaines personnes, le message subliminal restant : « elle ne veut pas de vous et point. Rentrez-le vous bien profond dans votre petit crâne avant de l’intégrer dans vos miettes de cerveaux. Et passez à autre chose. » 

Oui, il existe des Femmes Ex-tra-or-di-nai-res. Oui. Et parfois vous n’avez non seulement pas été à la hauteur mais en plus très simplement en dessous de tout. Et oui, elle vous a largué. Oui. Et le passé étant le passé, oui, vous ne pouvez rien y changer. Elle non plus. Et elle n’a pas du tout envie de changer le passé et de revenir sur la rupture. C’est dé-fi-ni-tif. Surtout quand ca fait LONGTEMPS, genre, par hasard, un an.

Passons à présent à la bonne nouvelle : il y a d’autres femmes dans le monde ! Non seulement des thons ou des morues, mais des daurades, des raies et cetera.

Des Femmes belles, intelligentes, douces, tendres, sexy, masculines, vulgaires, mignonnes, laides, idiotes, superficielles, profondes… Ou tout autre type de femmes qui correspondent à vos critères.

Alors, allez-y ! Parcourez le monde, la vie, libres et les yeux grands ouverts, et trouvez-la. Et accomplissez votre Destin !

Parce que certaines Femmes désespèrent…

  • De trouver l’Homme de leur Vie (Or c’est certainement VOUS !)
  • De se débarrasser définitivement de leur ex (Et c’est VOUS !)

A tel point qu’elles envisagent parfois jusqu’aux plans les plus tordus en trois étapes après une prise de conscience brutale :

  • La prise de conscience : La femme de ménage de votre travail passe et vous en profitez pour vous souhaiter la Bonne Année ! Elle vous souhaite immédiatement « un mari pour 2013 ! » Vous lui précisez que non seulement vous avez déjà donné mais qu’il faudrait qu’un juge vous déclare divorcée. Donc ce ne sera pas pour 2013 – elle insiste pour un mari à l’avenir- puisque que votre futur ex-mari a refusé le divorce. « Ah ! C’est parce que tu es belle qu’il ne veut pas ! »
  • Plan A : Profonde méditation à ces mots. Et si c’était LA raison ?!?… et vous d’envoyer à  un échantillon de la population française, âgé de 18 ans et plus selon la méthode de vos quotas, le petit sondage suivant : « dîtes ! Si je me rase les cheveux, que je les teins en brun, que je me bande les seins après avoir annoncé qu’on m’a diagnostiqué un cancer virulent des seins et que je n’ai pas pu échapper à leur mammectomie… Et que désormais je ne vive plus que pour les cols roulés… Vous croyez qu’il abandonne ? »
  • Plan A’ : Le sondage ayant révélé un 95 % de non – car ce n’est pas que votre physique magnifique qui fait de vous une personne incroyable – « puisque de toute façon, tu restes une femme, donc une femme permet toujours d’avoir des enfants ou une vie sexuelle ou… » Bref. Vous voilà à vous demander comment on obtient non pas simplement de se faire ligaturer les trompes mais retirer son utérus.
  • Plan A » : Et 100 % de l’échantillon de la population française, âgé de 18 ans et plus, toujours selon la méthode de vos quotas, de répondre : « bah, de toute façon, tant qu’il y a possibilité de sexualité, tu peux toujours adopter ! » Dès lors, il ne vous reste plus qu’un choix : devenir un Homme. Pas juste une petite question d’ablation mais d’ajout ! Des parties génitales avec testicules et verge, une pilosité jusque dans le dos, quelques muscles à greffer à droite et à gauche.

A y réfléchir, devenir un Homme n’est pas forcément une si mauvaise idée :

  • ils font ce qu’ils veulent – séduire, boire, manger à n’en plus pouvoir sans avoir la moindre remarque-
  • ils gagnent plus
  • et… il existe plein d’Hommes qui aiment d’autres Hommes ! Donc à vous plein d’Hommes qui ne vous auraient même pas adressé un regard dans votre vie antérieure ! Ou qui vous ont déclaré « si seulement tu avais été un Homme ! »

Vous aviez tout à y gagner. C’était sans compter sur vos talons et vos petites robes noires. Vivre sans ? JAMAIS !

Jessica Galzin-Spalke

Read Full Post »

Oui, après les baisers de « santé », « prospérité », « amour », viennent les grandes conversations en mode « révolutionnons nos vies ». Car… Qui dit « bonne nouvelle année », dit aussi « bonnes résolutions ». Et si vous n’en avez pas – ou que vous avez enfin décidé d’arrêter de vous bouffer le propre nez en vous fixant des objectifs débiles que vous n’atteindrez jamais – « on » va vous regarder de travers.

Ben oui. Pour tout le monde, vous n’en prenez pas soit parce que vous avez la grosse tête –« ah oui ? Ta vie est parfaite ? »– soit parce que vous êtes dans un tel état dépressif que vous faites peur – « tu crois qu’il a prévu de se pendre avant d’entreprendre quoi que ce soit ? »

Non, simplement, cette année, vous allez éviter de vous prendre la tête pour rien et arrêter de vous culpabiliser à cause de résolutions qui ne vous font pas avancer… ou qui vous feront déprimer le prochain 31 décembre quand vous serez devant votre liste et que rien n’aura été coché.

Donnez-vous bonne conscience et n’en prenez aucune ! Une année OFF RESOLUTION !

Bon, si en 2013, tout va bien pour vous après une année 2012 pépère, oui, vous n’avez pas de raison de ne pas mettre un peu de piment dans votre existence avec quelques résolutions… Vous êtes majeurs et vaccinés !

  • Avertissement : l’Auteur ne s’adresse cependant qu’aux personnes sensibles, honnêtes, droites, menant une vie au quotidien comme elles le peuvent, luttant pour se prendre un peu moins les pieds dans les couvertures, nappes, écharpes qui traînent, combattant les féroces démons de la famille et ses « tu devrais », l’Ex et ses « tu devrais », les gens par milliers et leurs « tu devrais », les banquiers et les « vous devriez », poursuivant des quêtes effrénées avec joie et bordel comme l’amour, le vrai, à la poursuite de la paire d’escarpin increvable et accessoirement une personne qui partagerait vos sentiments, votre mode de vie, votre mode de… etc, bataillant avec leurs cheveux chaque matin, abdiquant devant le maquillage chaque matin, croisant le fer avec la technologie régulièrement, survivant à tout plein de choses auxquelles on ne pense pas -des mini-cakes briques, des tartes aux myrtilles… Bref, des gens biens.

Chers Sicaliens, chères Sicaliennes,  l’Auteur vous offre la liste non exhaustive des réponses pour éviter de prendre les usuelles bonnes résolutions :

  • Arrêter de fumer : mais… si vous empestiez moins, il y a des chances que les gens s’approchent plus… et puis, et si ça vous fait plaisir de donner de l’argent à l’Etat ? Et on y pense aux pauvres milliardaires qui seraient bientôt sur la paille si vous ne vous démeniez pas pour choper un cancer le plus tôt possible ?
  • Se remettre au sport : soyez un peu sérieux… Déjà, faisiez-vous réellement du sport, avant ? Alors avant de vous inscrire dans une salle onéreuse, de ressembler à un phoque échoué en plein Sahara et d’abandonner, ce qui vous minera tant le portefeuille que le moral, arrêtez de prendre votre voiture pour les cinq cents mètres qui vous séparent de votre boulangerie, levez-vous pour éteindre votre télévision plutôt que de mettre l’écran en veille grâce au bouton rouge de votre télécommande, allez papoter avec « Louca », de son vrai prénom Lucas mais qui fait semblant de ne pas savoir prononcer les « u » pour donner l’illusion d’être italien, pendant qu’il fait votre pizza plutôt que de la commander par téléphone, amorphe sur votre canapé rembourré. Et une fois que vous vous serez rendu compte que votre corps peut réaliser des efforts… oui, pourquoi pas d’ici un an envisager de faire du sport.
  • Se mettre au régime : commencez d’abord par vous regarder. Chers/Chères anorexiques ou minces, pas besoin. Chères/Chers rond/es, vous le faites parce que votre médecin vous l’a conseillé, parce que vous vous sentez vraiment très très mal dans votre peau ou juste pour ressembler à un mannequin ? Chers/Chères « surpoids évident », vous arrêtez les régimes débiles – genre Dukan pour ne citer que le plus connu ces dernières années- et vous ne commencez un « régime » qu’après avoir achevé la quête du médecin/nutritionniste/coach « raisonnable et qui pense à votre santé » de votre vie.
  • Tester une nouvelle recette de cuisine par semaine : faut-il vraiment que vous ayez à cœur d’empoisonner les papilles gustatives de votre entourage hebdomadairement ?
  • Manger plus équilibré : ce qui veut dire découper des légumes entre autres… moui. Encore une bonne idée de gens qui ne se rendent pas compte du péril que vous encourez à chaque fois que vous cuisinez. Exemple probant : la sauce pour les pâtes de la semaine dernière. Vous vous en êtes sortie avec deux mains et un œil momentanément en moins – bon, et un pied. Ben voui :
    – vous avez lâché votre casserole qui est tombée sur votre pied droit, surprise par la minuterie du four, à laquelle vous n’êtes pas encore habituée,
    -vous vous êtes énervée sur l’oignon bien rond bien ferme, vous vous êtes alors coupé un doigt de la main gauche (pas en entier quand même),
    -vous vous êtes projeté un bout dudécrit oignon direct dans l’œil droit,
    -vous maîtrisez mal l’huile sur le feu, des projections par dizaines sur la main droite.
  • Voyager plus : rappelez-vous sans vergogne l’argument absolument pas mensonger pour une certaine « box » et ses 40 chaînes : « au prix où vous payez votre appart, autant rester dedans ». A moins qu’« on » ne songe à vous offrir un voyage ?
  • Trouver du boulot : sur le coup, vous avez eu l’idée de mettre en place une loterie « oui, j’ai tiré le bon numéro ! Je vais être PDG de…. » Puis vous revenez sur terre : vous n’avez même jamais eu la fève en plus de vingt ans d’épiphanie.
  • Changer de boulot : déjà que vous n’êtes pas foutu d’avoir le courage de vous faire virer de manière maligne (genre avec des indemnités) dans cette ère du gros gel de l’emploi…
  • Trouver l’amour : quand vous aurez cessé de le chercher, il vous tombera dessus. Donc commencez par arrêter de vouloir trouver l’amour. Devenez ermite ou  lâchez du lest, arrêtez de voir tout homme/ toute femme célibataire comme le/la futur(e) pendu(e) et réalisez de belles économies en résiliant tous vos abonnements sur les sites de rencontre.
  • Maintenir une belle relation avec mon chéri sans délaisser mes amis et ma famille : premier conseil, installez-vous à 300 kilomètres minimum de votre famille, ils ne pourront pas vous reprocher votre absence au déjeuner dominical. Deuxième conseil : n’oubliez pas qui vous ramassera à la petite cuillère si chéri décide de prendre la tangente. Tout de suite, vous verrez, vous penserez à conserver de bons rapports avec vos amis.
  • Rire une fois par jour : vous regardez celui/celle qui vous soumet l’idée… Ca voudrait dire que vous devriez vous contenir une vingtaine de fois par jour ? Pfff…
  • Faire un truc spontané par jour : bisou sur la joue, sauter dans une flaque, sauter les deux dernières marches. Pour vous, l’inverse : ce serait plutôt d’arrêter de sauter à pieds joints de n’importe où pour sauver une ou deux paires d’escarpins 12 centimètres de talon cette année.
  • Rencontrer de nouvelles têtes : vous pouvez aussi vous prendre un abonnement 12 coupes et couleurs de cheveux pour avoir la chance d’échanger avec une personne qui pense comme vous, dans votre miroir. Pour une fois que quelqu’un vous écoute, respecte votre temps de parole et ne cherche pas à vous convaincre !
  • Sexe deux fois par semaine au minimum : Hein ? Aaargh ! Ouf ! On parlait bien de minimum.
  • Dépenser moins en chaussures : ah bah voilà ! Déjà que tout le monde a le moral en berne, si vous vous y mettez aussi !
  • Respecter l’environnement : vous n’êtes pas obligé de faire le ménage chez les autres, n’y allez plus.

Enfin, il ne s’agit cependant pas de détourner les autres âmes de « bonne volonté » du bon chemin !

  • OFFRE SPECIALE : Les personnes horripilantes, agaçantes, méchantes et mesquines sont autorisées à demander un diagnostic à l’Auteur.

Par retour de commentaire, une ordonnance Bonne(s) Résolution(s) est mise en ligne et ce service sicalien est GRATUIT !

Jessica Galzin-Spackle

Read Full Post »

Pour les petits curieux, l’Auteur partage avec vous, chères Sicaliennes, chers Sicaliens, les news… le bilan.

WordPress : Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

Ce blog a été vu 3 600 fois en 2012.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Read Full Post »